[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Les personnes allergiques aux chats

Vous aimeriez accueillir un chat dans votre famille, mais il est possible que vous-même ou quelqu'un de votre entourage soit sujet aux allergies. Peut-être avez-vous déjà un chat et avez-vous constaté des manifestations allergiques. La bonne nouvelle, c'est que les personnes allergiques et les chats peuvent cohabiter !

Les allergies aux chats sont causées par une réaction à une protéine (la Fel d1) que l'on retrouve dans la peau des félins ainsi que dans leur salive.

Ne vous fiez pas à votre immunité

Certaines personnes développent tardivement une immunité à leur propre chat, c'est-à-dire que les symptômes allergiques disparaissent avec le temps. Ceci est certainement vrai chez quelques personnes, mais ne vous y fiez pas trop si vous souhaitez avoir un nouveau chat. Il est possible qu'une réaction allergique s'accentue si l'exposition est fréquente.

Si vous pensez acquérir un nouveau félin et que vous êtes sensible aux allergies, orientez votre choix vers un chat à poils courts car il laissera moins de poils dans votre maison qu'un animal à poils longs. Si votre intérêt se porte plutôt vers un chat de pure race alors pensez plutôt à un Devon ou à un Rex Cornish. Ces chats ont la particularité d'avoir moins de couches de poils que d'autres races ce qui provoque moins de réactions. La race Sphinx est entièrement dépourvue de poils et est extrêmement affectueuse. Gardez à l'esprit que tous les chats se toilettent eux-mêmes et que les manifestations allergiques les plus fréquentes sont autant causées par la salive que par les poils.

Une fois que vous avez un chat, la rigueur sera la clef pour minimiser les allergies. Lavez et passez l'aspirateur fréquemment. Nettoyez aussi régulièrement tous les couchages sur lesquels votre chat à l'habitude de dormir.

Limiter les accès

Vous pouvez limiter l'accès à certaines pièces de la maison. La chambre de la personne allergique sera, bien entendu, une zone interdite aux chats. Les pièces avec parquet retiendront moins les allergènes et seront plus faciles à nettoyer qu'une moquette. Si vous avez seulement quelques pièces avec de la moquette, vous devrez probablement en interdire l'accès à votre chat.

Les meubles ou objets avec des revêtements en tissu retiennent beaucoup d'allergènes alors il sera préférable de ne pas laisser votre chat s'y installer ou de lui interdire l'accès aux pièces où se trouvent ces meubles.

Plus vous brosserez votre chat et plus vous aiderez à réduire les réactions allergiques en prévenant la perte des poils qui se propagent dans l'air. Le faire au moins une fois par semaine est une bonne chose mais plus fréquemment serait idéal !

Au printemps, soyez particulièrement attentif(ve) au toilettage lorsque votre animal se libère de sa fourrure hivernale. Il est préférable (si possible) que les soins soient prodigués par quelqu'un qui n'est pas allergique et l'idéal est de la faire en plein air.

Nettoyez régulièrement la litière car la protéine responsable des réactions allergiques produites par la salive, les poils et les squames se retrouvent également dans les urines.

Pour vous rendre la vie plus facile, demandez conseil à votre médecin à propos des différents anti-allergènes qui vous conviennent, ainsi que les autres manières possibles de gérer le problème.


[ ↑ skip to content ↑ ]