[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Les plantes d'intérieur toxiques

De nos jours, de plus en plus de propriétaires décident de garder leur chat à l'intérieur afin de le protéger contre tout éventuel accident de la route, une malheureuse réalité en ville comme à la campagne. Mais la vie d'un chat d'intérieur a également ses dangers. La prise de poids occasionnée par l'inactivité ou les problèmes comportementaux dus au manque de stimulation peuvent facilement être corrigés par une alimentation adaptée, ainsi que des jouets et des jeux pour garder votre chat actif et stimulé. Mais comment être certain que votre chat d'intérieur soit en toute sécurité chez vous ?

Un endroit sûr

Les plantes d'intérieur peuvent présenter un réel danger aux chats tentés de mordiller les feuilles, et plus particulièrement les fleurs. Différentes parties d'une même plante n'affectent pas les animaux de la même manière : les bulbes de jonquilles par exemple sont une source d'intoxication fréquente chez les chiens. Par compte, les feuilles et les fleurs (dont les chats sont les plus susceptibles de mordiller) sont une source d'intoxication beaucoup moins habituelle. Pour être sûr, il vaut mieux éviter les jonquilles et les lys, car ce sont les sources d'intoxication les plus fréquentes chez les animaux. N'oubliez pas non plus que les bouquets de fleurs peuvent également être mordillés - le muguet par exemple est toxique pour les chats.

La racine du problème

Votre chat peut être affecté par une plante, même sans l'ingérer. L'amarante tricolore par exemple a une sève toxique qui est libérée lorsque la plante est mordillée, provoquant des cloques à l'intérieur de la bouche. Il faut cependant relativiser. La réaction toxique à certaines plantes peut être très légère et à d'autres elle sera « auto limitante », c'est-à-dire que votre chat récupèrera tout seul. Vous pouvez trouver de longues listes de plantes d'intérieur toxiques pour les chats partout, mais en réalité, la plupart de chats ne seront pas attirés ou intéressés pas ces plantes. Les cyclamens par exemple apparaissent souvent sur la liste mais seules les racines sont toxiques. Peu de chats iront jusqu'à creuser la terre et en avaler une quantité suffisante pour s'intoxiquer.

Quelques petites astuces

  • Evitez d'acheter les plantes d'intérieur qui peuvent être toxiques pour les enfants ainsi que pour les animaux - si une plante peut être dangereuse pour un enfant, elle le sera probablement aussi pour un chat

  • Qu'il s'agisse de l'ingestion d'une plante d'intérieur non toxique en grande quantité, ou d'une plante toxique en petite quantité, si votre chat commence à saliver et montrer des signes de détresse après avoir mordillé une plante, contactez immédiatement votre vétérinaire

  • Couvrir le terreau de vos plantes de papier aluminium ou de film étirable est très bon moyen de dissuader votre chat de creuser jusqu'aux racines.

  • Veillez à ce que votre chat dispose en permanence d'un récipient d'eau fraîche (afin d'éviter de l'encourager à mordiller les feuilles à la recherche d'humidité)

  • Offrez-lui des jouets, un distributeur automatique de repas programmés, ou un carillon éolien à votre fenêtre pour le distraire en votre absence, car l'ennui peut souvent pousser les chats à mordiller vos plantes.

Les plantes toxique les plus répandues.

Azalée

Les lys incluant le lys oriental, lys d'un jour (hémérocalle), lys tigré

Le croton (Manteau de Joseph)

Jonquille (Espèce de narcisse)

Caladium

Le dieffenbachia (Dumbcane)

Ficus (les plantes caoutchouc, figuier pleureur et panachée)

Philodendron

Monstera deliciosa (« l'arbre à fromage Suisse »)

Laurier rose

Poinsettia (« Etoile de noël »)

Solanum (« Cerisier d'amour »)

Le Houx

Si vous souhaitez de plus amples informations, le Centre National d'Informations Toxicologiques Vétérinaires (04 78 87 10 40) pourra vous fournir une liste exhaustive de ces plantes toxiques.

 


[ ↑ skip to content ↑ ]