[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Courir avec votre chien : comment démarrer

Un homme court avec un labrador retriever à robe sable en laisse.

L’exercice joue un rôle important pour la santé physique et mentale de votre chien, tout comme c’est le cas pour vous. Et, bien qu’il existe beaucoup d’activités physiques que vous pouvez pratiquer avec lui, la course est un bon moyen pour tous les deux de brûler des calories et d’évacuer le stress.

Le manque d’exercice est l’un des éléments les plus fréquents qui engendrent les problèmes de poids et de comportement que rencontrent les propriétaires de chiens. S’ils n’ont pas suffisamment la possibilité de dépenser leur énergie, les chiots et chiens adultes peuvent devenir destructeurs. En dehors du fait que vous serez dépité(e) de voir votre chien mâcher la tapisserie, cela peut être dangereux pour votre chien. Vous vous demandez comment vous lancer avec votre partenaire de course ? Ne cherchez pas plus loin. La course est bénéfique pour votre chien de la même façon qu’elle l’est pour vous. N’ayez pas peur d’enfiler vos chaussures de sport et de parcourir les routes et pistes que vous emprunteriez seul(e).

Que faut-il emporter ?

Lorsque vous avez pris la décision de commencer, assurez-vous que vous disposez du nécessaire pour une course à deux agréable et en toute sécurité. Avant chaque course avec votre compagnon, assurez-vous que vous disposez :

  • D’un harnais de sécurité portant les informations adéquates le concernant
  • D’eau supplémentaire pour lui (il doit s’hydrater aussi)
  • De sachets pour ramasser et se débarrasser de tout déchet
  • D’une laisse robuste, soit mains libres, soit standard, qui ne cédera pas si votre chien venait à s’agiter et à changer soudainement d’allure.
  • De nourriture si votre chien a besoin de calories supplémentaires lors d’une longue course

Comment cela se passe-t-il ? Et pour lui ?

« Petit chien brun en laisse avec collier rouge marche à côté d’un homme sur la promenade près de l’océan. »

Contrôlez la météo. Les chiens ne régulent pas leur température corporelle comme nous, ils peuvent donc être plus sensibles aux températures extrêmes. S’il fait trop chaud, votre chien pourrait être exposé à un coup de chaleur ; s’il fait trop froid, il pourrait souffrir d’engelures.

Avant de commencer, il convient de prendre quelques précautions particulières supplémentaires pour courir avec votre chien. Tout d’abord, vous devrez vous assurer que la course est une activité que votre chien a envie de pratiquer ! Certaines races n’ont pas besoin de plus d’une promenade à intervalles réguliers. Les border collies ou les chiens actifs similaires, tels que les chiens de berger ou les chiens d’utilité, pourraient adorer vous accompagner sur plusieurs kilomètres, tandis qu’un chien d’appartement plus trapu ne souhaitera pas se déplacer aussi rapidement que vous le souhaitez. Donc, en prenant ce facteur en considération, s’il vous semble toujours que la course sera une activité agréable pour vous et votre chien, vous êtes prêt(e) à passer à la suite.

Capacités physiques

Un aspect peut-être aussi important que l’envie de courir : les capacités de votre chien. Son âge est un facteur important à prendre en compte lorsque vous choisissez comment et quand courir avec lui. Pour les chiens naturellement grands, il est déconseillé de leur faire courir de longues distances avant l’âge adulte, car, au cours de la croissance, les os et articulations de votre chiot, alors en développement, peuvent être sujets à des blessures. Cependant, même s’il est d’un âge suffisant pour pouvoir courir, une visite préalable chez le vétérinaire est l’une des meilleures choses à faire pour lui. Les chiens sont des animaux stoïques et savent relativement bien cacher leurs blessures ou maladies à leurs propriétaires. Votre vétérinaire sera à même de vous dire si votre chien est apte à courir. Si vous remarquez qu’il peine ou qu’il est à la traîne, il est préférable d’interrompre la course et de le laisser se reposer ou de marcher le reste du trajet. Ne forcez jamais votre chien à courir avec vous, sa santé pourrait en pâtir.

Le faire démarrer

Commencer à courir avec l’aval de votre vétérinaire ne nécessite que très peu d’entraînement. L’obéissance de base est généralement suffisante pour une agréable course à deux. Pour votre sécurité et celle de votre chien, il convient néanmoins de vous assurer qu’il ne vous tire pas ou qu’il ne se faufile pas entre vos jambes. Si vous vous entraînez régulièrement, le laisser mener la course pourrait vous causer certains problèmes musculaires. Vous devrez également vous assurer que votre chien sait s’arrêter, s’asseoir et rester à l’arrêt, au cas où vous seriez amené(e) à devoir attendre aux feux de signalisation ou à traverser des pistes très fréquentées. Surtout, commencez calmement et allongez petit à petit vos courses afin d’éviter les blessures, tout comme vous le feriez pour vous si vous alliez courir seul(e) pour la première fois.

Vous remarquerez qu’au fur et à mesure votre chien sera en meilleure forme et sera capable de courir de plus longues distances à des allures plus rapides. Pendant votre course, assurez-vous que votre chien ne souffre pas d’une blessure aux coussinets ou aux ongles. Bien qu’il puisse commencer à boiter s’il est blessé, il se pourrait, dans l’euphorie, qu’il ne remarque pas ou qu’il ne vous montre pas sa blessure. C’est à vous de vérifier que tout se passe bien pour lui pendant cet exercice physique.

Si vous pratiquez régulièrement la course avec votre chien, vous pourriez parler de son alimentation avec votre vétérinaire. Tout comme c’est le cas chez les athlètes, les chiens actifs ont besoin de plus de calories et d’une alimentation plus variée que les chiens flemmards. L’alimentation et l’exercice physique sont primordiaux pour la santé de votre chien. Une bonne gestion de ces deux facteurs offrira une longue et heureuse vie à votre meilleur ami.

Bio de la collaboratrice

Katie Finlay

Katie Finlay

Katie Finlay est dresseuse de chiens et auteure (Los Angeles, Californie). Elle travaille depuis plus de six ans avec les chiens et leurs maîtres, soit en présentiel, soit par le biais d’un contenu en ligne.

[ ↑ skip to content ↑ ]