[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Aide votre chat
à conserver son agilité
après la stérilisation1

Les chats stérilisés
méritent une nutrition
spécialisée

  • Niveaux élevés de L-carnitine, dont l’action cliniquement prouvée aide les chats à rester minces et actifs
  • Niveaux contrôlés de minéraux et de pH pour aider à préserver la fonction rénale et à maintenir le système urinaire en bonne santé, surtout chez les chats âgés
  • Les saveurs délicieuses et la variété dont les chats raffolent

Besoins spécifiques

Beaucoup de propriétaires d’animaux responsables stérilisent leur chat pour éviter les gestations non souhaitées et contrôler la population globale. Les principaux avantages concernent le comportement et la santé.

Toutefois, après la stérilisation, les chats sont davantage exposés à deux problèmes de santé spécifiques. Mais nous avons une bonne nouvelle : une nutrition spécialement adaptée aux chats stérilisés permet de réduire ces risques.

Une formule unique
pour les chats stérilisés

L-carnitine

Combustion des graisses et renforcement des muscles

La L-carnitine, complément alimentaire très utilisé des humains, favorise la transformation des graisses en énergie. Elle facilite le transport des dépôts graisseux dans les cellules où les graisses sont utilisées pour produire de l’énergie. Elle protège les muscles et préserve la masse maigre.

Le niveau de L-carnitine cliniquement prouvé pour une perte de poids efficace et un maintien de la masse corporelle maigre chez les chats est de 500 mg/kg1, 2. C’est exactement la teneur qu’offre notre nouvel aliment pour chat Hill´s™ Science Plan™ Sterilised Cat !

Réduction des risques de calculs urinaires

Les calculs de struvite sont les calculs urinaires les plus fréquents chez les jeunes chats. Ils se composent de phosphore, de magnésium et d’ammoniac et sont généralement le résultat d’urines alcalines. Les molécules se forment sous l’action de forces d’attraction électrostatiques exercées sur ces différents ions à forte affinité. Plusieurs molécules se lient pour former un cristal de struvite (microscopique), puis plusieurs cristaux s’agglomèrent pour former un calcul (macroscopique). Il est donc important de réduire la quantité de ces minéraux parvenant dans les urines en réduisant leur apport.

La modification du pH urinaire contribue à éviter ces calculs, puisqu’un pH inférieur réduit l’affinité entre les ions. Ils se lient alors moins facilement et les risques de formation de cristaux et de calculs de struvite sont diminués.

Nutrition précise
Pour chaque jour, à chaque étape de la vie

Enregistrez-vous maintenant et
recevez un remboursement de 5 €

sur votre prochain achat d’aliments Hill’s™*

Essayez les aliments que les vétérinaires donnent à leurs propres animaux ! Restez informé des nouveaux produits et conseils sur les soins de votre chat/chien/animal grâce à notre newsletter mensuelle. Inscrivez-vous dès aujourd'hui chez Hill’s et profitez directement des avantages !

S’inscrire

* Conditions applicables

Où acheter les produits
Science Plan™

Les produits Hill's™ Science Plan™ sont disponibles chez votre vétérinaire ainsi qu'en magasins spécialisés (animaleries et jardineries).

  1. Les chats stérilisés (ou castrés) sont les chats opérés par un vétérinaire afin d’empêcher leur reproduction.
  2. Scarlett JM, Donoghue S. Obesity in cats: Prevalence and Prognosis. Vet Clin Nutr. 1996; 3 (4): 128–132.
  3. Recherche Hill’s, auprès de vétérinaires au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.
  4. Rijnberk A. Clinical Endocrinology of Dogs and Cats, Kluwer Academic Publishers, Dordrecht, the Netherlands, 1996; pp. 139-140 and 153-156.
  5. Flynn MF, Hardie EM, Armstrong PJ. Effect of ovariohysterectomy on maintenance energy requirements in cats JAVMA 1996; 209 (9): 1572-1581.
  6. Fettman MJ, Stanton CA, Bank LL, Hamar DW. Effects of neutering on body weight, metabolic rate and glucose tolerance of domestic cats. Res. Vet. Sci. 1997; 62: 131-136.
  7. Lekcharoensuk C, Lulich JP, Osborne CA. et al. Association between patient-related factors and risk fact of calcium oxalate and magnesium ammonium phosphate urolithiasis. JAVMA 2000; 217 (4): 520–525.
[ ↑ skip to content ↑ ]