[ ↓ skip to navigation ↓ ]

Comment aider votre chaton à devenir un chat sociable

La socialisation de votre chaton

Vous souhaitez bien sûr que votre chaton devienne en grandissant un ami et un compagnon, un chat adulte capable de relations harmonieuses avec les êtres humains. Pour y parvenir, vous devez vous souvenir que la phase de socialisation des chats est très courte. Les seize premières semaines de leur vie sont essentielles pour leur développement social et comportemental.

 

Les premières expériences de votre chaton

Avant son arrivée chez vous, votre animal aura déjà eu l'occasion de communiquer avec sa mère, ses compagnons de portée et un certain nombre d'êtres humains.

Les chatons doivent dès leur plus jeune âge s'habituer à être manipulés par des humains, plusieurs si possible ; ainsi, ils accepteront plus tard que des personnes différentes puissent s'occuper d'eux. Ils ont également besoin d'être familiarisés avec les activités, les odeurs et les sons de la vie quotidienne.

 

Approfondir le travail déjà réalisé

À son arrivée dans votre maison, votre chaton aura probablement entre huit et douze semaines. Il aura sans doute eu de multiples contacts avec des êtres humains, et vous devriez sans trop de peine pouvoir approfondir le travail déjà réalisé et l'aider à devenir un chat adulte sympathique, heureux et sûr de lui. N'oubliez pas que son arrivée chez vous peut représenter pour lui une expérience quelque peu traumatisante.

Emmenez-le dans un endroit sûr et tranquille, et indiquez-lui l'emplacement de sa nourriture et de sa litière. Montrez à son égard beaucoup d'affection, caressez-le et rassurez-le, parlez-lui d'une voix douce et calme.

Le jeu est aussi un moyen formidable de tisser un lien entre vous et vous découvrirez vite que votre chaton sera toujours prêt à jouer avec vous.

 

Les enfants et les chatons

Une socialisation aussi précoce que possible avec les enfants est très importante. Si votre chaton ne s'est pas habitué assez tôt à leur présence, il risque plus tard de rejeter tout contact avec eux, de les mordre ou de les griffer.

Si vous avez des enfants, ils seront bien sûr très excités à l'idée d'accueillir un chaton. Il est de votre responsabilité de leur faire comprendre qu'un chaton n'est pas un jouet et qu'il doit être traité avec grand soin. Les séances de jeu doivent se terminer lorsque le chaton commence à se lasser. Prévenez aussi vos enfants qu'un chaton peut éventuellement les griffer ou les mordiller en s'amusant.

 

Les personnes étrangères à la famille

Il peut être judicieux de présenter votre chaton à un maximum de personnes. Ainsi, une fois parvenu à l'âge adulte, il n'aura plus peur des étrangers.

 

Votre chaton et les autres animaux de compagnie


Bien entendu, la socialisation de votre chaton concerne les êtres humains, mais aussi d'éventuels autres animaux de compagnie. Si vous avez déjà un ou plusieurs animaux, il devra s'y habituer. Pour présenter votre chaton au chien ou au chat de la maison, vous pouvez utiliser un petit enclos où il pourra voir au travers. Ainsi, il se sentira tout à fait en sécurité pendant les présentations. Ne précipitez pas cette rencontre et ne laissez jamais votre chaton seul avec un autre chat ou un chien avant d'être sûr que cela ne présente aucun danger.

 

L'anxiété de séparation


Vous avez tout lieu d'être satisfait ; vous avez fait du bon travail, vous avez élevé votre chaton de telle sorte qu'il s'entende bien avec les êtres humains. Mais la médaille a un revers : il vous est désormais si attaché qu'il ne supporte pas d'être séparé de vous.

L'anxiété de séparation, que l'on ne diagnostiquait jusqu'à présent que chez les chiens, est un phénomène désormais reconnu chez certains chats.

Si votre chaton semble angoissé ou stressé lorsque vous sortez, c'est peut-être parce qu'il souffre de cette anxiété de séparation. Il est alors possible qu'il se montre bruyant ou qu'il souille la maison en votre absence.

Deux conseils peuvent permettre de résoudre le problème. Tout d'abord, limitez autant que possible le temps où vous devrez laisser votre chaton seul. Deuxièmement, évitez toute démonstration intempestive lorsque vous devez effectivement sortir (chercher ses clefs chaque jour pendant dix minutes est un bon exemple de ce qu'il vaut mieux éviter). Si votre chat salit la maison en votre absence, ne le punissez pas. Les chats ne comprennent pas le sens des punitions, et comme son comportement est le résultat d'un stress, la punition ne fera qu'aggraver les choses.

Votre vétérinaire vous donnera tous les renseignements complémentaires dont vous aurez besoin.

 


[ ↑ skip to content ↑ ]