Pourquoi mon chaton pleure-t-il ? (et comment l’aider à s’arrêter)

Publié par Christine O'Brien
minutes de lecture

Nous vous félicitons d’accueillir un chaton dans votre foyer ! Maintenant que votre chaton est installé dans votre foyer, vous remarquez peut-être qu’il fait des bruits qui ressemblent à des pleurs. En effet, les pleurs d’un chaton fendent le cœur. Lisez la suite pour savoir pourquoi le chaton peut pleurer et comment l’aider.

Pourquoi le chaton pleure-t-il ?

Tout comme un bébé humain, votre chaton communique avec vous par des sons vocaux. Un chaton qui pleure vous dit qu’il a besoin de quelque chose rapidement. Votre chat conservera ce comportement tout au long de sa vie car c’est un moyen efficace d’attirer votre attention.

Petit chaton, dans un panier, émettant un petit miaulement.

En général, un chaton en bonne santé pleure parce qu’il veut un ou plusieurs des éléments suivants :

  • De la nourriture

  • De la chaleur

  • De l’affection

  • Jouer

  • Un réconfort émotionnel

Un chaton qui s’ennuie est un chaton (potentiellement) coquin, alors occupez-le ! Jouez avec votre chaton tous les jours et offrez-lui des activités enrichissantes pour qu’il soit satisfait mentalement et physiquement.

Apaiser un chaton qui pleure

Le fait de connaître les besoins nutritionnels et de développement de votre chaton au cours de ses premiers mois de vie vous aidera à identifier la raison de ses pleurs. Voici les raisons courantes pour lesquelles le chaton pleure à différents âges, et comment vous pouvez l’apaiser.

De la naissance à l’âge de 8 semaines

À la naissance, le chaton est sourd et aveugle. Au cours de ses premières semaines de vie, il est normal d’entendre le chaton pleurer ou miauler pour dire à sa mère qu’il a faim ou qu’il est en détresse. Le chaton reste généralement avec sa mère jusqu’à l’âge de 8 semaines afin de pouvoir s’alimenter et de rester bien au chaud. Le processus de sevrage commence généralement vers 4 semaines et dure de 2 à 4 semaines. Pendant le sevrage, le chaton peut pleurer parce qu’il a faim et que sa mère n’est pas là pour le nourrir. Si vous avez un chaton de moins de 8 semaines et que sa mère n’est pas là pour l’aider, vous allez devoir intervenir.

L’aider : lemagduchat.ouest-france.fr explique qu’il ne faut jamais donner de lait de vache à un chaton orphelin, mais plutôt du lait maternisé, soit acheté dans les magasins spécialisés ou auprès du vétérinaire. Les autres laits, comme le lait de vache, ne présentent pas le même équilibre en nutriments et peuvent même être nocifs pour le chaton. En dehors du nourrissage, le chaton doit, jusqu’à l’âge de 4 semaines, rester dans une cage de transport ou un autre contenant sûr avec de nombreuses couvertures ou serviettes pour le garder au chaud. Vous pouvez également lui mettre un coussin chauffant spécialement conçu pour les chatons.

De 8 semaines à 6 mois

Les dents de lait du chaton commencent à percer vers l’âge de 3 semaines, et sont remplacées par les dents définitives vers l’âge de 3 mois. Selon le site maviedechat.net, les chatons font leurs dents tout comme les bébés humains, et ceci est parfois source de gênes, voire de douleurs au niveau des gencives. Cette période pousse les chatons à mordiller tout ce qui leur passe sous la patte. La plupart des chatons soulagent leur inconfort en mordillant des objets, mais ils peuvent également pleurer plus que d’habitude. Si les pleurs s’accompagnent de gencives rouges et enflées avec des écoulements, ou si votre chaton se touche beaucoup le museau, contactez immédiatement un vétérinaire, car il peut avoir besoin d’un traitement.

Comment l'’aider : En donnant à votre chaton des jouets pour chat qu’il pourra mâchouiller sans danger. Vous pouvez lui essuyer doucement les gencives avec un gant de toilette froid et humide. Cela présente l’avantage supplémentaire d’habituer votre chat à intervenir dans sa bouche, ce qui facilitera le brossage des dents par la suite. Veillez à ce que l’expérience reste agréable afin que votre chaton n’associe pas la douleur ou l’inconfort au fait que vous mettiez vos doigts dans sa bouche.

Votre chaton apprend rapidement que c’est vous qui le nourrissez et il peut se mettre à pleurer à l’heure des repas, chaque fois que vous ouvrez le placard où vous stockez ses aliments, ou même lorsque vous entrez dans la pièce où les aliments sont stockés. Certaines personnes adorent bavarder avec leur chat et peuvent avoir de véritables conversations avec lui, tandis que d’autres préfèrent un chat plus silencieux.

Comment l’aider : si cela vous plaît d’avoir un chat bavard, vous n’avez pas grand-chose à faire. Toutefois, si vous préférez rediriger les vocalisations de votre chaton, vous pouvez profiter du fait qu’il apprend très facilement de nouvelles choses pour lui apprendre à venir lorsque vous secouez son sac de croquettes, ou à entrer dans sa cage de transport sans appréhension.

De 6 mois à l’âge adulte

À mesure que votre chaton adolescent approche de l’âge adulte, son corps et son cerveau continuent de grandir et de se développer. Lorsqu’il atteint sa taille adulte, il est important de revoir la taille de son bac à litière. Si vous remarquez que votre chaton pleure avant, pendant ou après l’utilisation de la litière, cela peut être dû à une miction ou une défécation douloureuse.  

Comment l'aider : si votre chat ou votre chaton montre des signes de détresse au niveau du bac à litière, la première étape consiste à le faire examiner par un vétérinaire. Toutefois, pour tous les chats, même ceux qui n’ont pas de problèmes, il est recommandé de créer un endroit sûr, propre et confortable pour faire leurs besoins. Vérifiez si le bac à litière est suffisamment grand pour votre chat et s’il apprécie la litière. Le bac à litière doit faire environ 1,5 fois la longueur de votre chat et il doit être facile d’y entrer et d’en sortir. Veillez à ramasser la litière souillée et les déjections tous les jours et à garder l’endroit propre et ordonné.

Quand appeler le vétérinaire ?

Si les pleurs de votre chaton ne cessent pas ou si vous remarquez d’autres signes de détresse, tels que diarrhée, vomissements, léthargie, diminution de l’appétit ou toilettage excessif, consultez votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde.

Les miaulements et les cris de votre chaton vont changer au fur et à mesure qu’il va devenir un jeune adulte turbulent et plus tard encore. Gardez ces voies de communication ouvertes en l’écoutant, en lui répondant et en lui démontrant beaucoup d’amour.

Biographie de l’auteure

Christine O’Brien

Christine O’Brien

Christine Brovelli-O'Brien, Ph.D., est écrivaine, chercheuse, éducatrice STEAM, membre professionnel de la Cat Writers’ Association (CWA) et maîtresse dévouée d’animaux. Retrouvez-la et suivez-la, ainsi que ses chats, sur Instagram et Twitter @brovelliobrien.

Articles associés

Produits associés