Compilation errors in org/apache/sling/scripting/sightly/apps/cp__002d__zg__002d__extension/core/renderers/cpZenPageRenderer/metadata_html.java: Line 38, column 1750 : com.cp.aem.core.commons.ExpiresModel cannot be resolved to a type

Cannot serve request to /content/cp-sites/hills/hills-pet/fr_be/home/cat-care/nutrition-feeding/how-to-read-a-cat-food-label.metadata.html on this server


ApacheSling/2.7 (jetty/9.4.49.v20220914, Java HotSpot(TM) 64-Bit Server VM 1.8.0_202, Linux 3.10.0-1160.102.1.el7.x86_64 amd64)

Lire une étiquette d’aliment pour chat

Publié par CHRISSIE KLINGER
minutes de lecture

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

Trouvez une nourriture adaptée aux besoins de votre animal

L’alimentation joue un rôle majeur dans la santé et le bien-être du chat. Il est donc important de choisir l’alimentation adaptée pour votre boule de poils. Toutefois, les propriétaires, qu’ils soient nouveaux ou expérimentés, peuvent avoir du mal à comprendre les informations figurant sur les étiquettes d’aliments pour chat. Lisez cet article pour savoir comment lire les étiquettes d’aliments afin de prendre une décision éclairée lorsque vous choisirez l’alimentation de votre chat.

Quels sont les éléments figurant sur les étiquettes des aliments pour chat ?

La DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) explique que les allégations des aliments pour animaux sont encadrées par l’article 13 du règlement (CE) n° 767/2009 du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 concernant la mise sur le marché et l’utilisation des aliments pour animaux. Il n’existe pas de procédure de demande d’autorisation a priori mais le professionnel a l’obligation de constituer un dossier de preuve scientifique de l’allégation et de le mettre à disposition de l’autorité compétente dès la mise sur le marché du produit. Par ailleurs, il existe des codes communautaires d’étiquetage qui visent à améliorer la qualité de l’étiquetage. La fiche ci-dessous comporte des informations sur le périmètre des allégations autorisées, les dossiers de preuve, la procédure d’évaluation d’une part et la portée des codes communautaires d’étiquetage d’autre part. Les étiquettes des aliments pour chat ne doivent pas induire les consommateurs en erreur sur la nature, le contenu ou la qualité du produit. Informations requises :

  • Nom et description du produit. Il s’agit notamment de l’espèce animale, du stade de vie et de tout besoin spécifique auxquels le produit est destiné, ainsi que du type d’aliment (« complet » ou « complémentaire »). Par exemple : « Aliment complet pour chat adulte » 

    • « Complet » signifie que, lorsqu’il est donné selon les instructions, l’aliment fournit tous les nutriments dont le chat a besoin chaque jour.

    • « Complémentaire » signifie que l’aliment est destiné à être donné en complément d’autres aliments ou comme en-cas ou friandise au chat.

  • Composition (liste des ingrédients). Les ingrédients doivent être énumérés par ordre décroissant de poids (du plus élevé au plus faible). Selon leur pays, certains fabricants d’aliments pour animaux peuvent énumérer les ingrédients de deux façons : par nom de catégorie (p. ex., viande et dérivés d’animaux, légumes, céréales, minéraux, etc.) ou par nom d’ingrédient unique (p. ex., farine de volaille, farine de thon, carottes, blé, riz, etc.) Comme la liste des minéraux est généralement longue, il convient de noter qu’ils peuvent être regroupés dans une seule catégorie « minéraux » sur l’étiquette, même si les autres ingrédients sont énumérés individuellement. Si le fabricant attire l’attention sur un ingrédient spécifique sur l’étiquette, la liste des ingrédients doit indiquer la quantité de cet ingrédient. 

  • Additifs. Les ingrédients des aliments pour animaux sont considérés comme des matières premières (foie de poulet, farine de thon, carottes, etc.) ou comme des additifs (vitamine A, vitamine E, bêta-carotène, oligo-éléments, acides aminés, etc.). De nombreux additifs utilisés dans les aliments pour animaux sont également utilisés dans l’alimentation destinée à la consommation humaine et sont essentiels pour garantir l’exhaustivité nutritionnelle du produit.

    Toujours selon la DGCCRF, les conditions d’autorisation, d’utilisation et de mise sur le marché des additifs pour l’alimentation animale sont encadrées par le règlement (CE) n° 1831/2003. La réglementation est donc la même dans toute l’Union européenne. Un additif ne peut être mis sur le marché ou utilisé que s’il a obtenu une autorisation conformément au règlement (CE) n° 1831/2003 et s’il respecte les termes de cette autorisation. La procédure d’autorisation est gérée par la Commission européenne. Avant d’être autorisé, l’additif est évalué pour vérifier qu’il est sûr pour l’animal, l’homme et l’environnement, et qu’il est efficace pour la fonction qu’il revendique. Vous verrez le mot « additifs » suivi de leurs catégories, noms et/ou numéros d’identification et quantités. Les vitamines et les provitamines peuvent être déclarées sous cette rubrique, avec leur quantité, ou sur la liste des constituants analytiques, avec la quantité que l’aliment est censé contenir à la fin de sa durée de conservation. 

  • Constituants analytiques. À l’instar des informations nutritionnelles figurant sur les étiquettes des aliments destinés à la consommation humaine, les fabricants d’aliments pour animaux sont tenus d’indiquer les teneurs en :

    • Protéines brutes.

    • Matières grasses.

    • Fibres brutes.

    • Cendres brutes.

    • Humidité pour les produits contenant plus de 14 % d’humidité.

  • Des termes comme « brutes » et « cendres » peuvent prêter à confusion ! Le terme « brutes » fait référence à une quantité estimée qui n’indique rien d’autre sur le nutriment que la quantité. Plutôt que d’indiquer que des cendres sont ajoutées aux aliments, le terme « cendres » fait référence aux résidus issus des méthodes utilisées pour analyser le produit en laboratoire. Il se peut que l’on parle plutôt de « résidus d’incinération » ou de « matières inorganiques ».

  • Guide d’alimentation et mode d’emploi. L’étiquette de l’aliment doit comporter des recommandations sur les quantités à donner au chat et sur la fréquence des repas. Gardez à l’esprit que le guide d’alimentation est conçu pour un animal de taille moyenne. Prenez donc toujours en compte la taille, l’âge et le niveau d’activité de votre chat. Commencez par donner la quantité suggérée et surveillez le poids et l’état corporel de votre chat, en ajustant la quantité ou la fréquence de l’alimentation si nécessaire.

  • Instructions de conservation. Ces instructions vous indiquent comment conserver l’aliment afin d’en préserver la fraîcheur et la sécurité d’emploi. Elles peuvent comporter des instructions telles que « conserver à l’abri de l’humidité et de la chaleur » ou « mettre les portions non utilisées au réfrigérateur », par exemple.

  • Quantités nettes. Comme pour l’alimentation destinée à la consommation humaine, le poids net des aliments pour animaux doit être indiqué sur l’emballage.

  •  

  • Date limite de consommation. Une date écrite au format MM/AA ou JJ/MM/AA (pour les aliments pour animaux microbiologiquement périssables) indique la durée de conservation du produit. 

  • Adresse professionnelle. L’étiquette doit comporter le nom et l’adresse de l’exploitant responsable de l’étiquetage. Au Royaume-Uni, il doit s’agir d’une adresse en Grande-Bretagne ou en Irlande du Nord.

  •  

  • Coordonnées. Sur l’étiquette, vous trouverez également des coordonnées telles qu’un numéro de téléphone gratuit, une adresse électronique, un site Web ou tout autre moyen de contacter le producteur/distributeur.

  • Numéro de lot et numéro d’agrément de l’usine de fabrication. Outils de traçabilité, le numéro de lot et le numéro d’agrément attribués à l’usine de fabrication doivent être imprimés sur l’étiquette pour permettre la traçabilité du produit.

Il est important de garder à l’esprit que chaque chat a des besoins nutritionnels qui lui sont propres. Le vétérinaire peut vous indiquer les ingrédients et nutriments spécifiques dont votre chat a besoin en fonction de son âge, de son état de santé, de son environnement, de son mode de vie et de sa race.

Beau chat tigré assis à côté d’une gamelle posée sur le sol près de la fenêtre du salon et mangeant.

Ingrédients et nutriments : ce qu’il faut regarder sur une étiquette

Les ingrédients et les nutriments sont-ils la même chose ? Pour vous comme pour votre chat, la réponse est non. Les ingrédients sont les matières premières utilisées dans les aliments pour animaux pour fournir les nutriments dont l’animal a besoin. En d’autres termes, les ingrédients sont des vecteurs de nutriments.

Les ingrédients et les nutriments sont tous deux importants lorsqu’il s’agit d’alimentation pour chat. Chaque ingrédient apporte un ensemble unique de nutriments à l’alimentation du chat, se combinant pour fournir une alimentation complète et équilibrée qui apporte tous les nutriments nécessaires dans les bonnes proportions. Demandez au vétérinaire quels sont les nutriments essentiels et les ingrédients recommandés dont votre chat a besoin.

La mode des régimes alimentaires hyperprotéinés peut amener certains propriétaires de chat à rechercher des aliments contenant plus de protéines. Toutefois, même si les protéines sont un nutriment vital pour le chat, à moins que le vétérinaire ne vous dise que votre animal a besoin d’un régime hyperprotéiné, une plus grande quantité de protéines n’est pas nécessairement une bonne chose. Au contraire, comme tout ingrédient ou nutriment, les protéines doivent être correctement équilibrées dans les bonnes proportions pour le chat.

Le chat a besoin d’autres nutriments que les protéines pour rester en bonne santé. Les meilleurs aliments pour chat contiennent un mélange équilibré de nutriments essentiels tels que protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux. Par exemple, les aliments pour chat Hill’s Pet Nutrition sont complets et bien équilibrés pour favoriser la santé et le bien-être du chat.

Vous avez remarqué quelque chose d’inhabituel sur l’étiquette de votre alimentation pour chat ? Les termes scientifiques des ingrédients sont parfois utilisés, ce qui peut être déroutant ou inquiétant lorsque vous les remarquez sur la liste des ingrédients, mais ils sont en fait très importants pour la santé du chat. En cas de doute sur un ingrédient figurant sur l’étiquette de votre alimentation pour chat, n’hésitez pas à en parler au vétérinaire. Les vétérinaires ont les connaissances requises et peuvent vous aider à comprendre le rôle de chaque ingrédient pour la santé de votre chat.

Vous trouverez de nombreuses autres ressources utiles sur les ingrédients et l’étiquetage des aliments pour chat sur le site de la DGCCRF. Vous pouvez également vous adresser directement à un fabricant d’aliments pour animaux pour obtenir des informations sur des produits spécifiques.

Choisir la bonne alimentation pour votre chat

Une fois que vous aurez étudié plusieurs étiquettes différentes, parlez-en au vétérinaire et demandez-lui ce qu’il en pense. Le vétérinaire connaît parfaitement les besoins de votre chat et peut vous recommander en toute connaissance de cause l’alimentation qui lui convient le mieux. Commencez par acheter une petite quantité de l’aliment que vous choisissez afin de vous assurer que votre chat l’apprécie, et passez progressivement au nouvel aliment afin de ne pas perturber sa digestion. Si de nombreux chats adorent le goût d’un aliment, certains peuvent être difficiles (tout comme les enfants). Hill’s Pet Nutrition offre une garantie satisfait ou remboursé, donc si votre chat n’aime pas son nouvel aliment, vous serez remboursé(e).

Enfin, une alimentation pour chat saine est une alimentation qui, selon le vétérinaire et vous-même, répond aux besoins nutritionnels de votre chat. Ce n’est pas parce que vous avez nourri un chat avec un certain aliment pendant des années qu’il s’agit du meilleur choix pour un autre chat. Au fil du temps, certains chats développent des besoins nutritionnels supplémentaires en raison de leur âge, de leur mode de vie ou de leur génétique, et peuvent avoir besoin d’un aliment diététique. 

Des examens réguliers chez le vétérinaire et un contrôle fréquent de l’alimentation et du comportement du chat sont des éléments essentiels pour être un propriétaire responsable, tout comme le fait de savoir lire les étiquettes des aliments. Maintenant que vous comprenez mieux ce qui figure sur les étiquettes, la prochaine fois que vous en lirez une, vous pourrez prendre une décision d’achat en toute connaissance de cause. Si vous avez des questions spécifiques sur les aliments pour chat Hill’s®, vous pouvez également nous contacter ou discuter avec nous à l’adresse www.HillsPet.be/fr-be

Biographie de l’auteure

Chrissie Klinger

Chrissie Klinger

Chrissie Klinger est une propriétaire d’animaux qui aime partager sa maison avec ses « enfants à poils et à fourrures », ses deux enfants « humains » et son mari. Chrissie aime passer du temps avec tous les membres de sa famille lorsqu’elle n’enseigne pas, n’écrit pas ou ne blogue pas. Elle s’efforce d’écrire des articles qui aident les propriétaires d’animaux à mener une vie plus active et plus significative avec leurs animaux.

Articles associés

Produits associés