Informations et traits de caractère relatifs à la race de chiens huskys de Sibérie

Chien qui reflète bien son hérédité nordique, le husky de Sibérie est amical et intelligent, mais quelque peu indépendant et têtu. Il adore la compagnie des humains ; il doit cependant faire l’objet d’un dressage ferme et en douceur dès son jeune âge.

 

Le husky de Sibérie en bref
The Siberian Husky Dog Breed

Particulièrement par temps chaud, le husky de Sibérie a tendance à creuser dans le sol pour faire des trous et s’y réfugier.

Taille :

Poids :

Mâle : 25 à 35 kg
Femelle : 20 à 25 kg

Taille au garrot :

Mâle : 258 cm
Femelle : 53 cm

Traits particuliers :

Oreilles droites (à l’état naturel)

Attentes :

Niveau d'énergie : Moyen.
Espérance de vie : 11 à 13 ans.
Tendance à baver : Faible
Tendance à ronfler : Faible
Tendance à aboyer : Modérée
Tendance à creuser : Modérée
Besoin de compagnie/d'attention : Modérée


Utilités :

Traction de traîneaux

Pelage :

Longueur : Mi-long
Caractéristiques : Pelage double, droit
Couleurs : Toutes les couleurs sont admises, du noir au blanc pur
Besoin de toilettage : Modéré

Reconnaissance officielle :

Reconnaissance par les associations félines :
Prévalence : Race répandue

Le husky de Sibérie est un chien de taille moyenne, dont la longueur est légèrement supérieure à sa hauteur au garrot. Il mesure de 50 à 60 cm au garrot et pèse entre 20 et 35 kg.

Les oreilles sont droites et les yeux dans les tons de brun ou de bleu ; dans certains cas, chaque œil est d’une couleur différente.

Le cou est porté dressé et la ligne du dessus est très droite. Sa queue fournie est portée en faucille au-dessus du dos ou, parfois, droite vers l’arrière.

Le pelage est épais et doux, le sous-poil abondant. Le husky de Sibérie a une petite collerette de poils autour du cou, mais n’a pas de longues franges de poils sur les membres ou sur la queue. Sa robe se décline dans une vaste gamme de couleurs allant du noir au blanc, toutes les nuances étant admises. La plupart des chiens ont des marques blanches, principalement sur la poitrine et sur les membres.

 

Personnalité :

Le husky de Sibérie est un chien qui reflète bien son hérédité nordique. Il est intelligent, mais quelque peu indépendant et têtu. Il adore la compagnie des humains; il doit cependant faire l’objet d’un dressage ferme et en douceur dès son jeune âge. Ce chien a été développé pour la course, et son besoin de courir peut parfois être plus fort que l’amour qu’il éprouve envers son maître. Le husky de Sibérie se montre généralement amical avec les gens, y compris les enfants.

La plupart des huskys de Sibérie tolèrent bien les autres chiens, surtout s’ils ont été élevés ensemble. Il est porté à pourchasser les chats, et parfois même les animaux d’élevage. Certains huskys de Sibérie ont tendance à creuser dans le sol, particulièrement par temps chaud, pour faire des trous et s’y réfugier. Le husky de Sibérie n'a pas tendance à aboyer à outrance, mais il est hurle.

 

Vie au quotidien :

Le husky de Sibérie a été développé pour survivre des conditions rigoureuses. Il ne faut donc pas se surprendre qu'il soit porté à grossir facilement en situation d'abondance. Ce chien peut aisément devenir obèse s'il est trop nourri ou s'il manque d'exercice. Conçu pour la course, le husky de Sibérie doit avoir l'occasion de se dépenser en courant vigoureusement au moins deux fois par semaine. Il n'est pas rare que ce chien de constitution robuste vive jusqu'à 14 ans.

Le renforcement positif et la socialisation sont essentiels dès le bas âge pour apprendre au husky de Sibérie à concentrer son attention sur les gens. Il apprécie la compagnie des humains et aime avoir une tâche à accomplir, ne serait-ce que d'accompagner son maître quand ce dernier fait de la course à pied. Même s'il n'est pas reconnu pour être un bon chien de garde, le husky de Sibérie aboie généralement pour alerter son maître. Trop longtemps laissé à lui-même, il aura tendance à creuser dans le sol et mâchonner des objets, ou alors offrir aux voisins un concert de hurlements. Le husky de Sibérie aime tirer un traîneau et s'adonner au ski joëring, discipline qui consiste tracter un skieur de fond.

Pour ce qui est de l'entretien du pelage, on doit le brosser deux fois par semaine, et plus fréquemment en période de mue. Son poil étant plus court que celui des autres chiens de race nordique, il a moins tendance se feutrer.

 

Historique :

Tant la Russie que les États-Unis se targuent d’être le lieu d’origine du husky de Sibérie. La race fut développée il y a plus de 3 000 ans par les Chukchis, un peuple de nomades du nord-est de l’Asie qui cherchait à produire un bon chien de trait pour ses traîneaux. Il ne fait pas de doute que le spitz compte parmi les ancêtres du husky de Sibérie.

À l’époque de la ruée vers l’or en Alaska, on organisait beaucoup de courses de chiens de traîneau dans le but de distraire les gens, mais aussi pour évaluer l’aptitude des chiens au travail. Les chiens des Chukchis se révélèrent capables d’une grande endurance et de bonnes pointes de vitesse, malgré leur petite taille.

Le husky de Sibérie acquit une notoriété considérable comme chien de traîneau grâce à un exploit accompli lorsqu'un relais d’attelages composé notamment de huskys parcourut 340 milles, par un blizzard intense, afin de livrer un sérum essentiel pour sauver les habitants de Nome, village isolé d’Alaska qui était frappé par une épidémie de diphtérie. Le film « Balto » et diverses autres histoires sur le même thème contribuèrent à la reconnaissance de la race à l’échelle internationale.

Même si de nos jours, le husky de Sibérie est considéré surtout comme étant un compagnon affectueux pour la famille, bon nombre de chiens participent encore aux courses de traîneau locales et se prêtent aux activités de ski joëring.

Articles relatifs au soin des animaux