Variations de poids chez le chien et le chat : pourrait-il s’agir du diabète ?

Publié par
minutes de lecture

De nombreux propriétaires s’inquiètent du poids de leur animal : est-il à son poids idéal, est-il trop gros ou trop maigre ? Il est important de s'en préoccuper et d'en prendre conscience. L’obésité peut en effet raccourcir l’espérance de vie des animaux, provoquer des maladies telles que le diabète et des maladies articulaires et plus globalement, avoir un impact sur la qualité de vie de l’animal. Un poids trop faible ou insuffisant est généralement plus inquiétant. Si vous pesez votre chien ou votre chat régulièrement, c’est un excellent moyen de détecter les variations de poids dans les deux sens et de corriger ses rations ou de changer d’alimentation (consultez toujours le vétérinaire avant de changer d’alimentation) ou, plus important encore, de détecter toute maladie le plus tôt possible. Les troubles de la thyroïde et le diabète sont deux des maladies qui peuvent entraîner une prise ou une perte de poids. Dans cet article, nous allons nous intéresser au diabète. Vous pouvez en savoir sur les problèmes de thyroïde chez le chat et le chien en cliquant sur ce lien.

En cas de diabète, le taux de sucre dans le sang est trop élevé et les cellules de l’organisme qui ont besoin de cette énergie ne peuvent pas y accéder. Le chien et le chat ont tendance à être assez différents en ce qui concerne le diabète. Examinons d’abord le cas du chat.

Diabète chez le chat.

Chez le chat, le diabète est beaucoup plus fréquent chez le sujet obèse et âgé. L’hormone appelée insuline est produite par le pancréas et permet de transporter le sucre du sang vers les cellules. Chez la plupart des chats diabétiques, l’organisme produit suffisamment d’insuline au départ, mais les cellules n’y répondent pas normalement et, par conséquent, le glucose sanguin ne peut pas être transporté dans les cellules. Le pancréas fait de son mieux pour compenser en produisant davantage d’insuline, mais il finit par s’épuiser et le taux d’insuline devient trop faible, ce qui aggrave la situation. Si l’obésité est la cause la plus fréquente de diabète chez le chat, il peut également être provoqué par des maladies comme le syndrome de Cushing et l’acromégalie, ainsi que par certains médicaments comme les progestatifs et les corticostéroïdes. 

Les signes les plus courants du diabète sont le fait de boire et d’uriner plus que la normale et la perte de poids, même si le chat a bon appétit. C’est pourquoi, même si votre chat était en surpoids au départ, il perd du poids et peut devenir trop maigre s’il n’est pas diagnostiqué. Le vétérinaire devra effectuer une série d’analyses de sang pour déterminer si votre chat présente toujours une glycémie élevée. Il pourra également vous demander de réaliser des analyses sanguines par piqûre épidermique à domicile. Si vous pouvez le faire, c’est un bien meilleur moyen de savoir si les résultats sont avérés. En effet, le chat a tendance à être assez stressé chez le vétérinaire, ce qui peut faussement augmenter son taux de glycémie. Si vous pouvez réaliser les tests à la maison, cela peut vraiment s’avérer utile et vous verrez que c’est plus facile que vous ne l’imaginiez.

La première chose que le vétérinaire peut vouloir faire est de commencer un traitement par insuline. Il est également important de mettre fin à la perte de poids incontrôlée. Vous devrez réaliser des injections d’insuline à domicile. Beaucoup de propriétaires s’inquiètent à ce sujet mais avant de trop paniquer, parlez-en à votre vétérinaire. Beaucoup de chats les tolèrent très bien. Il est également très important de changer l’alimentation de votre chat pour une alimentation diététique spéciale diabète et/ou perte de poids. Le vétérinaire déterminera la bonne ration, soit pour arrêter la perte de poids si elle est trop rapide, soit, si votre chat est stable mais toujours en surpoids, pour réduire progressivement son poids. Chez le chat, une alimentation adaptée peut parfois même inverser la maladie.

Diabète chez le chien.

Chez le chien, le diabète est généralement causé par une production insuffisante d’insuline. Cela est généralement dû au fait que le système immunitaire, pour des raisons que nous ignorons souvent, commence à attaquer et à détruire les cellules qui produisent l’insuline. De nos jours, malheureusement, nous voyons également plus de chiens souffrant de diabète lié à l’obésité, car de nombreux animaux sont en surpoids.

Les signes courants, à savoir boire et uriner plus que la normale, et la perte de poids, sont les mêmes chez le chien et le chat. Le chien devra également subir des analyses de sang et des injections d’insuline pour contrôler sa maladie. La nutrition est également importante chez le chien diabétique. Pour les cas liés à l’obésité, comme pour le chat, il est éventuellement possible d’inverser la maladie. Ce n’est pas le cas pour les chiens souffrant de problèmes immunitaires, mais l’alimentation peut néanmoins les aider à rester stables. En général, des aliments riches en fibres sont utilisés pour stabiliser la digestion et contrôler la quantité de glucose ou de sucre qui entre dans le sang. Ne modifiez jamais l’alimentation de votre chien sans en parler au vétérinaire. Si le poids de votre chien est insuffisant, il faut remédier à ce problème avant d’utiliser des aliments riches en fibres.

Est-ce important ?

Oui, c’est important. L’hyperglycémie, terme médical désignant une glycémie élevée, est très dangereuse à long terme. Si le diabète n’est pas traité, il peut entraîner de multiples troubles médicaux et, surtout, ce qui est plus grave, une acidocétose diabétique (ACD). L’ACD constitue une urgence médicale et peut provoquer des vomissements, une déshydratation, un effondrement, un coma, voire même le décès.

Même si le diabète est incurable, de nombreux chats et chiens vivent très bien avec de l’insuline et une alimentation appropriée. Essayez de ne pas vous inquiéter pour les injections avant d’avoir essayé. L’équipe vétérinaire vous aidera, et il faut savoir que beaucoup d’animaux ne sont pas du tout gênés par cette situation. Un travail d'équipe peut signifier pour votre chien ou votre chat de nombreuses années de vie supplémentaire, et pour vous, la chance de le garder à vos côtés le plus longtemps possible.

Biographie de l’auteure

Dr. Emma Milne

Le Dr Emma Milne a obtenu son diplôme de vétérinaire en 1996. Elle a travaillé dans une clinique pour petits animaux pendant 12 ans et comme conseillère en nutrition clinique pendant sept ans. Elle est connue pour son travail en faveur du bien-être des animaux et a écrit dix livres sur les animaux de compagnie.

Articles associés

Produits associés