Informations et traits de caractère relatifs à l’Akbash

 

Connu pour ses instincts méfiants et protecteurs, l’Akbash est farouchement indépendant et peut être difficile à éduquer pour en faire un bon animal de compagnie.

 

Présentation de l’Akbash
L’Akbash

Son instinct de chien de garde peut amener l’Akbash à aboyer pour alerter son maître, parfois à l’excès.

Taille :

Poids :

Mâle : 45–65 kg.
Femelle : 35–55 kg.

Taille au garrot :

Mâle : 83 cm

Femelle : 73 cm

Caractéristiques :

Oreilles tombantes (naturellement)

Attentes :

Besoin d’exercice : 20–40 minutes/jour
Niveau d’énergie : Moyen
Espérance de vie : 9–11 ans
Tendance à baver : Faible Tendance à ronfler : Faible
Tendance à aboyer : Élevée
Tendance à creuser : Modérée Besoin de compagnie et d’attention : Modéré

Élevé pour :

Gardien de moutons

Robe :

Longueur des poils : Mi-longs
Caractéristiques : Double poil
Besoin de toilettage : Modéré

Reconnaissance officielle :

Classification de l’UKC : Chien de garde
Popularité : Rare

L’Akbash est un gros chien puissant. Sa taille peut varier entre 70 et 85 cm environ pour un poids entre 36 et 63 kilos environ. Le mâle est évidemment plus grand et plus gros que la femelle.

Ce chien est principalement blanc, mais peut présenter une touche de couleur « biscuit », surtout sur la tête. Les chiens de troupeau sont choisis pour leur couleur blanche afin qu’elle corresponde à celle du troupeau et que les bergers ne les confondent pas avec les prédateurs, dont la plupart sont foncés.

Les poils peuvent être courts ou longs, mais sont doubles, ce qui implique une importante perte de poils. Le pelage peut être ondulé et les poils les plus longs se trouvent à l’arrière des pattes et sur la queue. Les oreilles sont naturellement tombantes, mais dans certains pays, elles sont coupées. S’il est blanc, l’Akbash n’est cependant pas albinos, ayant des pigments foncés autour des yeux, ainsi que sur la truffe et la gueule. Ce chien a souvent des ergots doubles sur les pattes arrière, comme le Berger des Pyrénées et le Briard. Bien qu’il s’agisse d’un grand chien, il est étonnamment agile et rapide pour sa taille. La légère cambrure de son dos donne une idée de sa vitesse de course.

Caractère :

N’oubliez jamais que c’est un chien sélectionné pour sa méfiance et son attitude protectrice. En tant que gardien du troupeau, l’Akbash devait souvent agir sans intervention humaine. En raison de son indépendance, il peut être difficile à dresser. La fermeté et la constance s’imposent pour en faire un compagnon acceptable pour la famille. Cet instinct de chien de garde peut amener l’Akbash à aboyer pour alerter son maître, parfois à l'excès. Par ailleurs, l'habitude de creuser peut être liée au désir de se rafraîchir ou de se réchauffer lorsqu’il travaillait. L’Akbash ne s’entend pas toujours bien avec les autres chiens avec lesquels il n’a pas été élevé, les considérant comme des « prédateurs » qui s’approchent de son troupeau (famille). Par contre, il est très protecteur avec les enfants ou les autres animaux avec lesquels il a été élevé.

Au moins une organisation de chiens d’assistance a fait de l’Akbash son animal de prédilection, estimant que son indépendance, son attitude protectrice et sa tendance à nouer des liens solides convenaient pour la prestation de services aux personnes handicapées.

Vie au quotidien :

En raison de sa vocation d’origine, l’Akbash reste en bonne santé en ingérant une quantité minimale de nourriture. En revanche, son pelage épais exige un toilettage régulier, au moins une fois par semaine, voire davantage en période de mue. Il doit faire de l’exercice quotidiennement, bien qu’il n’ait pas été élevé pour courir toute la journée ; assis sur le flanc d’une colline, il surveillait patiemment son troupeau. Le jeune Akbash doit bouger davantage que le chien adulte.

L’Akbash reste en assez bonne santé dans la mesure où il bénéficie de soins réguliers d’entretien et de prévention. Il faut tenir compte de ses origines avant d’en faire le chien de la famille. L’Akbash prend son rôle de gardien très au sérieux et doit être bien socialisé et éduqué dès son plus jeune âge.

Histoire :

L’Akbash est originaire de Turquie, où il était chien de troupeau. Les écrits qui mentionnent ces gros chiens utilisés pour garder le bétail remontent à des temps très anciens, de 750 à 300 avant J.-C. De nombreux documents indiquent que des chiens de cette race portaient un collier avec des pointes pour se protéger lors des combats avec les prédateurs. Étant apparu dans une région qui était un carrefour important à l’aube de la civilisation, l’Akbash est probablement issu d’un croisement avec de nombreuses races de chiens allant du mastiff au lévrier.

Le gardien de troupeau est instinctivement lié à son troupeau (de chèvres, de moutons ou d’enfants). Il a tendance à être indépendant car il doit jouer son rôle sans l’aide ou l’intervention d’un être humain la plupart du temps. Il est très conscient de ce qui l’entoure et a l’ouïe et la vue très développées. De nos jours, de nombreux Akbash sont utilisés comme chiens de troupeau, ainsi que comme chiens d’assistance.

Articles connexes sur les soins aux animaux

Articles relatifs au soin des animaux